Où qu’on atterrisse, il faut rester un minimum de deux nuits. Moins, on ne peut pas dire que ce n’était pas bien; on ne peut pas dire que la chambre était confortable, mais… que le propriétaire était sympathique, mais… que c’était propre, mais… que la situation était idéale, mais… Il faut deux nuits — même en janvier — pour que les mais s’estompent.