Une fois n’est pas coutume, je t’envoie une photographie qui n’est pas « belle ». Voyons si tu auras le courage de l’aimer ou si elle te fera fuir. Voyons si elle finira sur ton frigo, dans ton entrée, à ton chevet. Voyons si cette fois tu me dis j’ai toujours été impressionné par ton travail. Voyons si tu vas la partager, t’en inspirer, l’encadrer? Non ?