Lorsqu’on fait une retraite, peu savent qu’on est en retraite, puisqu’on est en retrait. Je suis donc en retraite pour un temps incertain. C’est comme cela que j’ai décidé de traverser cette période. Vivre en retrait ce n’est pas tirer un trait, c’est au contraire donner le temps d’unir sa pensée à la réalité globale. C’est une traversée, comme cette période en est aussi une entre quelque chose qu’on ne voulait pas vraiment voir, vers quelque chose qu’on ne voit pas encore, par le biais de quelque chose qu’on voit, mais qu’on n’arrive pas à penser puisqu’on n’en a jamais fait l’expérience. La vertu d’une transition est qu’elle est toujours en mouvement, comme l’est d’ailleurs la pensée, qui relie les instants qui passent pour nous aider à faire sens de ce qui reste. Les nuages ne traversent jamais les ponts.