J’avais pris rendez-vous avec le capitaine du Maupiti Express et nous avions convenu qu’il m’embarque sur le quai principal de Vaitape. Il me tardait de quitter Bora-Bora qui ne m’avait même pas montré ses robes turquoise pendant que je récupérais d’une grippe terrassante. Déçu et fatigué, on m’a conseillé d’aller me requinquer sur l'île de Maupiti située à deux heures de bateau.